Avez-vous déjà été trompé par une succulente artificielle plus vraie que nature ? C’est en tout cas ce qui est arrivé à une jeune Américaine le 28 février dernier. Caelie Wilkes a partagé sa déconvenue sur Facebook, s’attirant tant la sympathie que l’hilarité des internautes.

Succulente artificielle

« J’ai l’impression que ces deux dernières années ont été un mensonge ».

Le récit de cette américaine commence quand deux ans auparavant quelqu’un lui offre une superbe succulente. La jeune femme de 24 ans met alors tout son cœur et son énergie pour bichonner sa précieuse succulente. “J’ai cette jolie plante grasse depuis deux ans maintenant. J’étais si fière d’elle. Avec ses belles couleurs vives, elle était juste parfaite. Je la gardais sur le rebord de la fenêtre de la cuisine. J’avais un programme d’arrosage juste pour elle et si quelqu’un osait vouloir lui donner de l’eau, je devenais agressive car je pensais être la seule à l’entretenir convenablement. Je l’aimais follement, ma plante grasse”, explique-t-elle sur le réseau social.

Attentive aux besoins de sa plante, Caelie Wilkes décide le 28 février dernier d’offrir plus d’espace à sa belle. Après lui avoir choisi un nouveau pot de fleur, celle-ci entreprend de dépoter la fameuse succulente. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle découvrit que sa succulente était artificielle et reposait sur du polystyrène recouvert de sable collé non sur de la mousse florale sèche.

Inutile de préciser l’immense déception de la jeune femme, persuadée que seuls ses talents d’horticultrice étaient la cause de la magnificence de sa plante grasse. “J’ai mis tellement d’amour dans cette plante ! J’ai nettoyé ses feuilles. J’ai fait de mon mieux pour qu’elle soit belle, et c’est du plastique ! Comment j’ai fait pour ne pas voir ça (…) J’ai l’impression que ces deux dernières années ont été un mensonge”, conclut-elle avec une bonne dose d’humour.

Amour, gloire et succulente artificielle

La publication de Caelie Wilkes a bien sur fait beaucoup rire les internautes, mais aussi attiré leur sympathie. Son récit est devenu viral puisqu’il a été liké 12 000 fois et a été partagé 7700 fois. De nombreux internautes ont commenté la publication. Outre les centaines émoticônes exprimant l’hilarité, nombreux sont ceux qui se demande comment a-t-elle bien attendre tant de temps pour se rendre compte que sa plante était fausse.

Quoi qu’il en soit cette anecdote a permis à Caelie Wilkes d’être invité dans de nombreux média comme Virgin Radio UK ou elle a décrit qu’au moment où elle avait compris que sa planté était fausse, elle avait eu “le cœur brisé”: “Je me suis assise, puis j’ai ri et pleuré en même temps”. Malgré sa tristesse, elle a décidé de ne pas se séparer de sa plante artificielle.

L’histoire de Caelie Wilkes et de sa succulente artificielle a animé les réseaux sociaux. En partageant sa peine de découvrir que sa plante était artificielle, elle a suscité de nombreux commentaires. Parmi les commentaires certains, exprime clairement de la moquerie à l’égard de la jeune femme. Toutefois, avec le réalisme de plus en plus poussé de ces fleurs artificielles peut-on réellement s’assurer que jamais cela ne nous arrivera, même entend que fleuriste ?


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *